Le procédé

Revêtement Céramique Oxydation Micro arcs

          La société GIT a acquis en avril 2001 la licence d’exploitation et le matériel pour le nouveau Procédé Cératronic (anciennement dénommé Altim).


          Ce procédé d’oxydation micro arc (OMA) est un procédé électrochimique qui permet l’obtention de revêtement comparable aux céramiques. Celui ci présente des propriétés remarquables comme la résistance à l’usure,la protection contre la corrosion et l’isolation électrique. Mais ce procédé possède surtout l’avantage d’être non polluant et de répondre aux normes écologiques les plus contraignantes.


          Il s’apparente à un traitement d’anodisation mais avec une spécificité tant au niveau de l’énergie électrique (forme d’onde,ampérage,tension) que de l’électrolyte. Les pièces sont plongées dans le bain électrolytique à base aqueuse,légèrement alcalin,en vis à vis avec une électrode de forme. On applique à ce dipôle,à l'aide d'un générateur électronique spécifique,une énergie électrique composée de signaux à formes complexes. Le process informatisé est adaptable aux alliages,aux différentes configurations des pièces en fonction de leurs utilisations finales.


          L’énergie électrique appliquée est adaptée de telle sorte que la différence de potentiel mise en œuvre provoque des micro-arcs répartis sur toute la surface de la pièce à traiter,y compris dans les moindres cavités ou alésages. Ces micro-arcs sont constamment initiés par les ruptures diélectriques successives de la couche formée. Visibles à travers le bain,ils donnent à la pièce un  aspect luminescent. On peut les assimiler à des micro-plasmas dans lesquels le métal subit sur toute sa surface une transformation électrochimique complexe qui engendre la formation d’une couche de céramique hybride composée,dans le cas de l'aluminium,d’alumine Al2O3 sous différentes formes cristallines.




         La Société GIT  dispose d'un équipement industriel qui lui permet de traiter des pièces en série. Elle maîtrise un savoir-faire dans la mise au point des process adaptés aux différents alliages et aux fonctions que la pièce doit remplir,ainsi que dans la conception et la réalisation des contacts électriques,des contre-électrodes de forme destinées à assurer l'homogénéité de la couche de céramique et des masquages. Nous pouvons ainsi déterminer avec nos clients les modifications des cotes des pièces qui peuvent être nécessaires pour respecter des tolérances précises. La Société GIT  dispose de gammes de traitement pour traiter tous les alliages d’aluminium. Les paramètres de process sont documentés et identifiés pour assurer une tracabilité optimum.